Regions Confronting Climate Change

Pour la première fois, à l’initiative de l’Assemblée des Régions d’Europe (ARE), plus de 60 élus et représentants des régions du pourtour de la Mer Noire, ainsi que des experts, se sont réunis à la Région Ile-de-France (F) pour aborder deux aspects centraux de la lutte contre la pollution dans cette zone : la gestion de l’eau et le tourisme durable.

A l’origine de cette initiative, le constat que cet espace stratégique situé au confluent de l’Europe, de l’Asie centrale et du Proche-Orient, possédant une population nombreuse (le bassin Danube-Mer Noire représente plus de 160 millions de personnes) en même temps que d’importantes ressources, fait aujourd’hui face à d’importants défis. « L’ARE se doit, en tant que principal réseau des Régions de la grande Europe, de faciliter les échanges entre les différents acteurs. C’est pourquoi j’ai tenu à inviter les trente-trois régions du pourtour de la Mer Noire, ainsi que des experts de l’Union européenne, du Conseil de l’Europe, de l’espace Mer Noire, et enfin des spécialistes du sujet, à se réunir pour préparer l’avenir de la région et préserver son environnement » a déclaré Michèle Sabban, Présidente de l’ARE.

Chacun a pu découvrir des initiatives déjà existantes et ensemble, les participants ont pu établir un diagnostic en dressant l’inventaire des organisations, instruments et programmes à même de contribuer à l’effort collectif.

Cette réunion a également permis de mieux appréhender les bases institutionnelles sur lesquelles doivent s’édifier les réponses des autorités régionales. La Commission pour la Protection de la Mer Noire contre la Pollution est l’organe régional sur les questions de pêche et de biodiversité dans la Mer Noire. Ahmet Kideys, Directeur Exécutif de la Commission, a ainsi relevé que « d’importantes avancées ont heureusement été effectuées par les parties prenantes de la Commission en partenariat avec d’importantes institutions telles que la Commission européenne, afin de parer aux risques de dégâts irréversibles dans l’écosystème de la Mer Noire ».

Toute action de préservation de l’environnement nécessitant des fonds, l’accent a également été mis sur les financements qui s’offent aux Régions pour conduire des projets. Stephen Hart, Expert du secteur de l’eau de la Banque Européenne d’Investissement, a souligné que « les solutions de financement existantes sont déjà nombreuses : pré-adhésion, politique de voisinage, fonds structurels et de cohésion, et même fonds fiduciaires. Comme le problème de l’eau ne connaît pas de frontières, nous travaillons sur des projets en énergie et en eau au-delà de l’UE. Mon conseil serait : si vous voulez voir votre candidature aboutir, vous devez impérativement ‘ficeler’ un bon projet, avec une définition précise, en incluant tous les acteurs et définir leurs responsabilités respectives. »

« Cette conférence est le premier jalon d’une série d’échanges d’expériences et d’actions que nous allons développer au bénéfice des Régions de la Mer Noire. Je donne d’ores-et-déjà rendez-vous à toutes les personnes intéressées par cette thématique à se joindre à notre prochaine réunion, qui se tiendra en septembre. Cette initiative est représentative de l’ARE, qui ne cesse de créer des synergies entre les Régions, de les mettre en relation directe pour qu’elles apprennent les unes des autres, et de leur faire gagner en efficacité en les aidant à mieux connaître les instruments et financements existants » a conclu Michèle Sabban.

Vous pouvez retrouvez l’ensemble des présentation des participants en cliquant sur ce le lien

Author :
Print